Ak.dahanura                                                                    Asana

 fond Cours et stages Samedis du yoga Les sources Stages d'été Stage d'hiver Yoga lyengar Yoga de l'énergie Enseignement Asana Pranayama Bouddhisme Actualités Contact Plan du site

Le corps est le fondement de notre pratique spirituelle, mais non sa fin.
Continuons à nous élever vers la joie suprême,
celle de l'Esprit, du Coeur, de l'Âme.


LA SANTE 

EST NOTRE RICHESSE


LA PAIX DE L'ESPRIT

N
OTRE BONHEUR

LE YOGA MONTRE LA VOIE

yeux bouddha

  CONTEMPLER L'ESPRIT PAR
LA FENÊTRE DU CORPS

"...C'est pourquoi le véritable yoga postural n'est pas ce qui paraît à l'extérieur.
La performance acrobatique n'a que peu de valeur en tant que telle.

L'intériorisation développée durant les  asanas
est autrement plus importante que leur exécution formelle.
Ne vous désolez pas s'il vous semble avoir atteint un plafond
et qu'en apparence vous ne faites plus de progrès.
Dans la pureté de l'attention, il y a encore d'infinies possibilités;
d'insoupçonnés  perfectionnements."   

André van Lysebeth, l
e yogi qui le premier m'a ouvert
les portes du Yoga en me faisant passer par celles d'asana et de pranayama. 

sarvangasana
Sarvangasana

Pour suivre fructueusement le chemin du bonheur, le chemin du Yoga, honorons ces CINQ REGLES proposées par Swami Sivandanda :

  • Exercice correct
  • Relaxation correcte
  • Respiration correcte
  • Alimentation correcte
  • Pensée positive et méditation

Honorons également ces DEUX PRÉCEPTES, issus de la sagesse (panna) bouddhiste 

  • Compréhension juste
  • Motivation juste

Bien que pouvant être vigoureuse, la pratique posturale est amie de l'effort-sans-effort 


La pratique est amie de cette réalité qui repose au-delà 
des "j'aime- je- n'aime- pas" pour
donner accès au pouvoir de l'instant présent, porte de la conscience, de l'Être profond, universel et éternel.

Que la soif de connaissance et la joie de l'expérience dans l'instant l'emportent toujours plus sur le désir de réussite.

Hatha yoga signifie l'union (yoga) du soleil l(ha) et de la lune (tha). L'union et l'équilibre du masculin et du féminin, de nos facultés d'action et d'intériorisation, de réalisation et d'intelligence profonde, du yin et du yang, etc .

" Pour être vraiment conscient du corps, il faut que le mental accepte de quitter son mode ordinaire. On doit donc apprendre à ne plus suivre les pensées et les inclinations du mental sans toutefois s'y opposer frontalement, sans essayer de les faire taire....

"C'est ainsi que la conscience peut revenir au corps, aux sensations et aux possibilités du moment. 
Lorsque la capacité d'attention se fixe dans le corps avec suffisamment d'acuité et de continuité, on bascule dans l' "ici et maintenant". 

"La sagesse inhérente au corps (l'ici) s'associe à la conscience de ce qui existe dans l'instant (le maintenant), ce qui permet de percevoir la vibration de la vie en soi et autour de soi,  d'accéder au pouvoir du moment présent, porte le l'Être profond , essentiel et universel. "
Centre de Yoga de l'Aube http://www.yogasatyananda-france.net

La pratique ne doit jamais être mécanique, mais joyeusement à l'écoute dès le début... ou ce n'est pas celle dont on parle en yoga. 

Avec le temps et l'expérience, le pratiquant organisera sa séance selon ses besoins physiques, psychologiques et spirituels. II ne devra pas privilégier un aspect au détriment d'un autre, ce qu'il fera presque inconsciemment selon ses goûts ou ses résistances en choisissant les exercices qui lui plaisent. Il se penchera au contraire sur ses faiblesses.

Il faut avoir autant de joie à rater encore et encore un exercice, qu'à le réussir. C'est souvent en échouant qu'on avance vers le but sans s'en rendre compte.

En poursuivant le processus de purification du corps dans le feu des postures (asanas), si les fondations, yamas (moralité) et niyamas (attitudes positives) sont bonnes, les fruits arriveront naturellement. 
La pratique (abhyâsa) et le détachement (vairàgya) s'harmoniseront, dédramatisant ainsi ce qui apparaît comme les hauts, les bas, les réussites ou les échecs.

Le chemin se poursuivra organiquement vers l'harmonisation des énergies (pranayama) et le retrait des sens (pratyahara)pour aborder plus radicalement les horizons de l'Esprit, à travers le Raja Yoga, le yoga royal, le yoga de l'étude de l'Esprit : concentration (dharana), méditation (dhyana)...
... et, culmination,  l'illumination (samadhi).    
           
           

Quelques bienfaits des groupes de postures les plus importants

Extraits d' un article (étoffé de ma part...) de mon ami Christian Pisano, rencontré à Pune.
Il est un des trois détenteurs du plus prestigieux certificat d'enseignant décerné par yogacharia  B.K.S. Iyengar.

Christian Pisano

Les ASANAS visent à mobiliser le corps dans son intégralité
. Les différents groupes de postures changent sa biochimie et induisent différentes sensations et états de conscience. Certaines tonifient, d'autres apaisent et nourrissent, etc.

  • Les postures inversées (pose sur la tête, équilibre sur les épaules, etc.) : sont nourrissantes; elles améliorent la circulation sanguine et stimulent le système glandulaire, renforcent le systèmàé e endocrinien, nerveux et immunitaire, stabilisent les émotions, permettent de changer, de retourner son point de vue sur le monde.

    Les postures inversées doivent être pratiquées quotidiennement. Dans l'approche de sri B.K.S. Iyengar, la pose sur la tête, salamba sirsasana, et l'équilibre sur les épaules, salamba sarvangasana, sont considérées comme le roi des asanas (pour la première) et la reine (pour la seconde). La pratique devrait permettre de les tenir au moins 10 minutes chacune et jusqu'à 20 minutes avec leurs variantes. Durée indicative bien sûr, à laquelle viser très progressivement, l'effort ponctuel étant vain, voire dangereux, alors que la persévérance est le secret de toute progression organique.

  • Les postures debout : donnent tonicité, force, mobilité et équilibre
    Elles enseignent les principes de l'alignement et du mouvement juste, réveillent les fonctions abdominales et sont une protection sine qua non pour les hyperlaxes qui doivent développer force et tonicité. Au début, elles devront être pratiquées quotidiennement.
    Les enchaînements sautés, par exemple certaines salutations au soleil: sont revitalisants, antidépresseurs, développent la force, le rythme et la fluidité.

  • Les postures assises et les flexions : apaisent, calment les nerfs, régularisent la pression artérielle, concentrent et développent la volonté.

  • Les torsions : sont les nettoyeuses des blocages du dos; elle libèrent également les deux ceintures, scapulaire (épaules-cou) et pelvienne (hanches-aines); elles sont enfin une panacée pour les organes abdominaux et les reins.

  • Les extensions : sont revitalisantes; l'ouverture qu'elles offrent à la cage thoracique et, du même coup, à la zone émotionnelle réveillent courage, énergie, joie et esprit d'entreprise; elle apprennent à faire face à la vie .

  • Les équilibres: développent légèreté et force; accroissent la tonicité musculaire, la coordination et la concentration


kurmasana

adhomukha


yoganidra


Kurmasana 

Padmasana 
Adho Mukha Vrksasana

Yoganidrasana

ardhamats

parivrttajanu

urdhva Dhanura

Ardha matsyentrasana

Virabhadrasana  III

Urdhva Dhanurasana

En  rouge
ET souligné,
autant de LIENS

ekapada.sirs

Ekapada  Paschimottanasana

La pratique
ne donnera tous ses fruits que si le pratiquant cherche l'éblouissement de l'instant dans son quotidien aussi

Que la noble pratique
ne soit jamais mécanique.
Mais joyeusement
à l'écoute du corps
et de l'Esprit dès le début.

Ou ce n'est pas celle
dont on parle en yoga.

Bien que susceptible
de repousser nos limites, elle n'est saine que dans l'effort juste qui pointe vers "l'effort sans effort".

L'objectif de la pratique est la connaissance, non la performance.

jean_iyengar_sirsa

Guruji-Jean (1980)

Avec le temps et l'expérience, le pratiquant organisera sa séance selon ses besoins physiques, psychologiques et spirituels. II ne devra pas privilégier un aspect au détriment d'un autre, ce qu'il fera presque inconsciemment selon ses goûts ou ses résistances en choisissant les exercices qui lui plaisent. Il travaillera au contraire sur ses faiblesses.

La perfection dans l'alignement

Gérard

Gérard Arnaud
Une amitié née à Pune,
à l'Institut B.K.S. Iyengar

Lorsque aisance et maîtrise orneront asana, ce sera 
LE TEMPS DU PRANAYAMA

Toutes les postures favorisent différentes ouvertures de la cage thoracique, comme différents mouvements respiratoires qui faciliteront le PRANAYAMA

Mais, comme le précise Patanjali, ce n'est que quand la posture sera "ferme et confortable, par relâchement de l'effort et méditation sur ce qui n'a pas de fin" que le pranayama pourra commencer.

Tant que le corps n’aura pas été nettoyé de ses  blocages, tant que l'attention ne se sera pas établie, le pratiquant n’aura pas la stabilité nécessaire, ni  physique, ni  mentale, pour aborder
le travail subtil du véritable pranayama.

Ce qui se pratique ici et dans la plupart des autres écoles sous l'appellation pranayama. bien qu'excellent,
ne constitue que
des exercices préparatoires.


Pélus d'infos

Commentaires 
de B.K.S. Iyengar
sur les "yogas sutras"
de Patanjali

consacrés à Asana

La plupart des PHOTOS
figurant sur ce site
ont été prises  par :

* Monique Jacot
* Bernard Klaus


Elles ne sont pas actuelles.
Mais me rappellent qu'une fois
je fus  jeune  ! A bientôt 80 ans, je fais don de cette jeunesse à la sagesse..

"Vieux est mon corps
Pure est  ma motivation
Heureux est mon esprit"


                                 Kalou Rimpoche
    



  Accueil > Enseignement > Asana Haut de la page
Les Sources Yoga lyengar L'Esprit Yoga de l'Energie Méditation bouddhiste Asana Pranayama Cours et stages Samedis du yoga Stages d'été Stage d'hiver Actualités Contact Plan du site